aplatkaki
Bibliothèque Tidjani--> Livres sur la tidjaniya en langue Française--> Livre: tariqua mal interpretee par adnani --> 4
Copyright © Cheikh-skiredj.com tous droits réservés

Recherche avancée
Liste des livres constituant la bibliothèque Tidjani
Livres sur la Tidjaniya en langues étrangères
Achat des livres
Or, les écrits de ces personnages éminents de la Tarîqa Tijaniyya, ne font que réitérer, de bout en bout, dans leurs différents ouvrages, les éloges et les qualités sublimes de Cheikh Sidi Ahmed Tijani. Il est vrai que Jilali n'a pas manqué, de critiquer un des adversaires du Cheikh, entre autres, le hagiographe Abou al-Qassim az-Zayani (mort en 1830) « dont le témoignage ne peut en aucun cas , être recevable ; car , pour faire connaître les fondements et les écrits de la Tijaniyya , il n'a fait que coller des étiquettes à cette confrérie » ; de même, reprend-il - « Akensûs , pourtant Tijani , n'a pas mentionné la Tijaniyya, dans son ouvrage « al Jaïch al Aramram » et n'a rendu aucun hommage à Ahmed Tijani ». Il justifie ce silence, en précisant que cette discrétion peut s'expliquer par une contrainte politico-religieuse, car l'ouvrage est rédigé sur ordre du sultan Moulay Mohammed IV (mort en 1873), proche de la Nassiriya et de la Qadiriya.

Mais, l'auteur omet de citer les autres ouvrages d'Akensûs et des autres Tijanis, où ils se placent en fidèles disciples et défenseurs du Cheikh et de la Tarîqa. La même omission est relevée, quand il présente Sidi Mohammed el Ghâli (mort en 1839), un des premiers disciples du Cheikh, comme adversaire de la Tijaniyya ; il ne parle guère de son disciple Omar el Fouty, qui ne manque pas de citer, à plusieurs reprises dans son ouvrage, « Er-Rimah », Sidi El-Ghâli comme fervent khalife, qui ne cesse de proclamer son attachement indélébile au Cheikh Tijani.

Quant au moqaddem égyptien, ses divers écrits sont des témoignages probants de son attachement indéfectible à la Tarîqa et à son promoteur.

A défaut de sources arabes crédibles, comme il le prétend, Jilali se réfère aux sources coloniales françaises, notamment « les rapports semestriels issus des Bureaux Arabes, et aux archives du Gouverneur Général d'Algérie, ainsi qu'aux autres archives inédites.

tariqa-mal-interpretee
 


Page suivante

1• La Tijaniyya malinterprétée par Jilali Al Adnani

2•

3•

4•

5•

6•

7•

8•

   
   
   
   المكتبة السكيرجية التجانية: Bibliotheque tidjani Bookmark and Share
| الواجهة الرئيسية للموقع | version française du site | المكتبة السكيرجية التجانية | اقتناء الكتب | Contact للاتصال | 9 Languages

       أنجز بحمد الله و حسن عونه العميم، و لا حول و لا قوة إلا بالله العلي العظيم، نسأله سبحانه أن يجعل إجازته القبول . و النظر في وجه الرسول. عليه أتم صلاة و سلام. و على آله و أصحابه الكرام. ما بقي للدوام دوام